ALORS QUE LA LOI AUDIOVISUELLE TRAÎNE, LE SECTEUR S’INQUIÈTE

Le Premier ministre a précisé le calendrier de la loi audiovisuelle, avec un examen en Conseil des ministres plus tardif qu’attendu. Pour les professionnels, il y a urgence à aller vite.

Pas de temps à perdre

Pendant ce temps, les Gafa se renforcent. Symbole de cette concurrence,  Netflix a désormais plus de 5 millions d’abonnés en France, devançant Canal+. Et Disney  et Apple vont bientôt inonder le marché de leurs services SVoD. « Il n’y a pas de temps à perdre », a redit, lors du colloque du CSA, Nicolas de Tavernost, le patron de M6, appelant à une ouverture  de la publicité dite « segmentée  » (plus personnalisée) et la fin des jours interdits de cinéma à la télévision. « A l’étranger, on ne comprend pas qu’on n’ait pas le droit de passer des films certains soirs. »

« Il est essentiel que la loi évolue. Il faut que l’on ait les mêmes droits que les Gafa, le risque est, sinon, d’affaiblir les médias traditionnels », a abondé Alain Weill, PDG d’Altice France (BFM TV, SFR Sport, RMC…). Comme l’indique un bon connaisseur du secteur, « tout le monde est paralysé, dans l’attente de la loi, ce qui affaiblit le marché ». lire l’article dans Les Echos

 

Articles récents…

press-2333329_960_720

COMMENT GÉRER SA COMMUNICATION DE CRISE : LES 8 RÈGLES A SUIVRE

  Qu’est-ce qu’une crise ? C’est le résultat de dysfonctionnements plus ou moins graves pouvant porter atteinte à l’image et à l’activité d’une entreprise ou d’une...
voeux2020_influences

INFLUENCES VOUS SOUHAITE UNE BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2020

thales gemalto

GEMALTO AVANCE VERS THALES EN TENANT SON CAP DANS L’IoT

Le spécialiste de la sécurité numérique et des cartes à puces enregistre un retour de la croissance pour son résultat opérationnel. Le mariage avec Thales...