ARTE SE MOBILISE POUR DEFENDRE SA SPÉCIFICITÉ AU SEIN DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC

Le président du groupement européen d’intérêt économique, chargé de la programmation de la chaîne de télévision, a écrit au ministre de la Culture, redoutant que l’indépendance d’Arte soit mise en cause. En interne, l’inquiétude est vive.

Arte veut bien collaborer avec des camarades du service public, mais cela n’ira pas plus loin. C’est, en substance, le message que souhaite porter haut et fort la chaîne de télévision franco-allemande, alors que l’hypothèse de son rattachement à un futur holding fédérant toutes les entreprises audiovisuelles publiques (France TélévisionsRadio France, l’INA et France Médias Monde), est sur la table.

Chez Arte, qui a toujours dépendu d’Arte France et d’Arte Deutschland, c’est un casus belli. Certes, à ce stade, l’Etat n’a prononcé aucun arbitrage. C’est le ministre de la Culture, Franck Riester, qui porte la future réforme de l’audiovisuel public , qui envisage de rattacher Arte au futur holding. Mais la chaîne prend les devants. Lire la suite dans Les Echos

Articles récents…

reuters digital news report

ÉROSION DE LA CONFIANCE AUX MÉDIAS DANS LE MONDE EN 2019

Reuters Institute publie sa nouvelle édition du Digital News Report, une étude réalisée auprès de 75.000 personnes dans 38 pays interrogées en janvier et février...
brandz-top100-2019

AMAZON DEVIENT LA MARQUE LA PLUS VALORISÉE AU MONDE

Avec une croissance de 52%, Amazon devient la marque la plus puissante au monde, selon le classement BrandZ 2019 des 100 marques les plus valorisées...
challenges_logo

LE MAGAZINE « CHALLENGES » OBTIENT GAIN DE CAUSE FACE A CONFORAMA

Le magazine « Challenges », que le groupe Conforama avait fait condamner en 2018 pour avoir révélé des informations au sujet d'une procédure confidentielle, a gagné en...