« S’OPPOSER AUX MÉDIAS EST DEVENU UN ARGUMENT ÉLECTORAL »

Le philosophe Jean-Claude Monod, directeur de recherche au CNRS, analyse la dégradation de l’opinion sur le travail des journalistes.

Partout, l’information est malmenée. Et les manières de limiter la liberté de la presse, si elles sont multiples, ne sont pas toujours l’apanage des régimes autoritaires.

Dans son rapport 2018, Reporters sans frontières (RSF) alerte sur la situation de plus en plus préoccupante de l’information en Europe, alors que le vif émoi suscité par l’assassinat de Jamal Khashoggi, journaliste saoudien tué à Istanbul en Turquie en octobre 2018, n’est pas retombé. Une situation qui se dégrade tant au niveau des conditions de travail des journalistes, que du regard porté par les citoyens sur leurs médias.

Encouragée par certains chefs d’Etat démocratiquement élus, comme Donald Trump aux Etats-Unis ou Milos Zeman en République tchèque, « la haine contre les journalistes est l’une des pires menaces pour les démocraties, constate le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. Lire la suite dans Le Monde

Articles récents…

magazine-250069_1920

PRESSE FEMININE : LA GRANDE NUNUCHE ?

Prenons au hasard (ou presque) un magazine de la presse féminine. En Une, le titre du dossier principal : « Le pouvoir de la bonne humeur....
press-899477_1920

LIBERTE DE LA PRESSE : TOUJOURS MOINS DE ZONES « SURES » DANS LE MONDE

Dans son rapport 2019 sur la liberté de la presse dans le monde, Reporters sans frontières indique que seulement 24% des 180 pays et territoires étudiés...
microphone-1172260_1920 (1)

AUDIENCES RADIO : FRANCE INTER DÉTRÔNE RTL, EUROPE 1 S’ENFONCE

Selon les résultats Médiamétrie portant sur la vague janvier-mars, France Inter prend la première place à RTL et Europe 1 continue de chuter. Une motion...